Le suivi en temps réel

Pour assurer un suivi de qualité de l’eau distribué à ses abonnés, le SYDEC a mis en place un système de surveillance continu sur l’ensemble du réseau sur la commune de Capbreton. Si cette expérience est concluante, le Syndicat étendra cette technologie sur l’ensemble de son réseau.

 

sonde-kapta-de-veolia.jpg

Le SYDEC a décidé de mettre en place un suivi en temps réel de sa qualité de l’eau afin de pouvoir fournir aux abonnés une eau de qualité et une garantie de cette qualité. Depuis le 15 Novembre 2016, trois points du réseau du syndicat sur la commune de Capbreton ont été équipés de sondes permettant de relever tout au long de la journée des données concernant la température de l’eau, son pH, sa concentration en chlore actif ou encore sa conductivité. Cette action vient en complément des prélèvements journaliers obligatoires et permet d’être bien plus réactif en cas de contamination de l’eau.

 

——————————-  Pour aller plus loin  ——————————-

«Une solution de surveillance continue moderne, fiable et innovante »

Arnaud PINATEL, Président du SYDEC

L’eau est un bien utilisé chaque jour par près de 64 000 abonnés rien que dans les Landes. En 2016, 13 034 219 m3 ont été prélevés dans les nappes par des forages uniquement pour des besoins humains. Il est donc très important pour le SYDEC de pouvoir fournir une eau de qualité, tout au long du réseau. De plus, les polémiques actuelles concernant les perturbateurs endocriniens, les nitrates ou autres produits phytosanitaires, ont demandé au Syndicat de mieux se prémunir contre ces problèmes pour la santé de tous. Ainsi, le SYDEC a décidé de mettre en place un suivi en continu pour s’assurer de la qualité de l’eau fournie aux abonnés.

Il est toujours bon de rappeler que l’eau est le bien destiné à la consommation le plus contrôlé en France. Chaque année, les techniciens des usines de potabilisations et de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ont pour missions de s’assurer que l’eau qui arrive au robinet du consommateur soit de bonne qualité. En plus des contrôles quotidiens des installations et des prélèvements en station et sur le réseau, l’autocontrôle, l’ARS effectue des analyses régulières pour contrôler pas moins de 224 paramètres différents. En tout, ce sont plus de 1 800 prélèvements et 48 000 analyses qui sont réalisées chaque année.

Cependant ces analyses ne sont effectuées qu’une fois dans la journée au matin. Si ces vérifications suffisent la majorité du temps à s’assurer de la qualité de l’eau, lorsqu’un problème sur le réseau survient, il faut parfois un peu de temps pour réagir et résoudre ce problème. C’est pourquoi le SYDEC a décidé de mettre en place un système innovant de surveillance en continu, lui permettant d’obtenir les données concernant la qualité de l’eau à n’importe quel moment. Si pour le moment cette opération n’est à l’essai que sur la commune de Capbreton, le Syndicat envisage de l’étendre cette initiative sur l’ensemble de son réseau.

Ce système est composé de sondes Kapta, qui peuvent mesurer en continu la température, le pH, la conductivité, le chlore libre, la pression ou d’autres paramètres. Les sondes sont posées à différents points stratégiques du réseau et envoient les résultats des analyses sur un service web sécurisé, 24h/24. En cas de problème, qu’il soit accidentel ou intentionnel, une alerte est directement envoyée aux agents. Les sondes Kapta sont très sensibles et permettent de réagir en peu de temps contre des actes malveillants. Cependant ces sondes ne peuvent analyser que des paramètres physico-chimiques. C’est pourquoi le SYDEC s’est aussi équipé d’un appareil de haute technologie, fonctionnant selon la méthode Colilert et permettant en laboratoire d’analyser simultanément les quantités de coliformes totaux et d’Escherichia coli en seulement 18h contre jusqu’à 48h en moyenne avec des techniques traditionnelles. Ainsi, il est possible de déceler des contaminations à un stade précoce et d’agir en conséquence.

L’objectif de ces nouvelles installations est de renforcer la sécurité alimentaire concernant l’eau potable mais aussi de réagir rapidement en cas de problème : les abonnés sont très vite prévenus et l’intervention des techniciens peut se faire rapidement aussi. Ces actions permettent donc un gain de temps, de coûts et sécurisent la qualité alimentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s