Déversoirs d’orages et innovations

Grâce aux recherches de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et au soutient financier de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, la commune de Lourdes, le Pays de Nay et la Communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées ont équipé leurs principaux déversoirs d’orage d’un système d’autosurveillance permettant de suivre en continu les flux polluants déversés vers le milieu récepteur.

 

deversoir_d_orage2

Conformément à l’arrêté du 21 Juillet 2015 qui vise, entre autre, un meilleur contrôle des rejets d’eaux usées dans l’environnement, ces collectivités ont pris la décision d’équiper leurs principaux déversoirs d’orage d’un système d’autosurveillance en continu. Ce système permet de calculer en temps réel le flux passant par le déversoir d’orage et donc d’estimer la quantité de pollution rejetée. Cela permet une meilleure connaissance et une meilleure gestion des effluents urbains et peut permettre aux gestionnaires de mettre en place des mesures en conséquence.

——————————-  Pour aller plus loin  ——————————-

 

« On ne peut pas agir si on ne connait pas les données»

Thomas BERSINGER
Ingénieur de recherche à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

 

Le contrôle continu de ce flux est particulièrement utile pour les communes disposant d’un réseau d’assainissement principalement unitaire comme dans le cas de Lourdes, de Nay ou de Pau. En effet, contrairement au réseau séparatif, le réseau unitaire collecte dans les mêmes canalisations, à la fois les eaux résiduelles des foyers et des entreprises, mais aussi les eaux pluviales de ruissellement. Lors de fortes précipitations, le volume d’eau dans le réseau étant trop important pour être traité par la station d’épuration, il passe par un trop plein, appelé déversoir d’orage, pour être directement rejeté dans le milieu récepteur.

L’arrêté du 21 Juillet 2015 qui fixe, entre autre, la conformité des systèmes de collecte par temps de pluie donne la possibilité aux collectivités d’évaluer cette conformité sur la base du flux polluant rejeté par les déversoirs d’orage. Le flux correspond à la quantité de pollution, il est obtenu par le produit de la concentration en polluant par le volume d’eau rejeté.

Cependant, les chercheurs de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ont mis en évidence des variations de concentrations très rapides et difficilement prévisibles d’un déversoir d’orage à l’autre mais aussi sur un même déversoir d’orage. Il est donc délicat d’évaluer correctement les concentrations en polluant sur un déversoir d’orage en utilisant la méthode habituelle basée sur des prélèvements ponctuels.

C’est pourquoi les chercheurs de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ont mis au point une méthode permettant, grâce à des sondes de turbidité et de conductivité, de mesurer en temps réel le flux de pollution rejeté par un déversoir d’orage. Cette méthode s’appuie sur des corrélations entre ces deux paramètres et les paramètres réglementaires (DCO, DBO, MES et azote).

Ces données s’avèrent particulièrement utiles pour évaluer les déversoirs d’orage les plus problématiques vis-à-vis de l’environnement et de la réglementation. Mais cela permet surtout une meilleure connaissance du flux déversé par les déversoirs d’orage permettant ainsi de hiérarchiser les priorités et d’orienter les investissements de façon optimale.

L’Université de Pau et des Pays de l’Adour continue le travail et recense un grand nombre de données pour mieux comprendre la dynamique des flux polluants dans les déversoirs d’orage afin de permettre une utilisation de cet outil par toutes les collectivités qui en éprouveraient le besoin.

Sources :
http://www.lagazettedescommunes.com/412106/systemes-dassainissement-que-contient-larrete-du-21-juillet/
Arrêté du 21 Juillet 2015

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s